l'américaine de la semaine 52 : la SJ

1/43 ou 1/12. Dinky, Norev, Majorette etc..
avec elles pas de problème de place
de parking ou de TIPP !
Avatar du membre
Serge SEYRANIAN
Messages : 134
Enregistré le : mer. 29 10 2014- 20:40:04

l'américaine de la semaine 52 : la SJ

Messagepar Serge SEYRANIAN » lun. 22 12 2014- 21:35:45

Bonjour,

DUESENBERG SJ
Les frères Frederick (Fred) et August (Augie) Duesenberg, ont créé la marque Duesenberg en 1913 à Desmoines dans l' IOWA. Ils fabriquèrent des automobiles de course qui s' illustrèrent aux 500 Miles d'Indianapolis et au Grand Prix de France Les voitures étaient entièrement construites à la main. Au début de leurs activités , les deux frères ont construit aussi des moteurs d' avions et de bateaux mais ils cessèrent cette production lors du déménagement de l' usine pour Indianapolis en 1919.
Bien que les frères Duesenberg fussent des ingénieurs de renommée mondiale, ils n'arrivaient à vendre toute la production de leur premier modèle appelé type A. Celui ci était une automobile extrêmement avancée en technologie avec un moteur à 8 cylindres en ligne ,arbres à cames en tête , culasses quatre soupapes et freins hydrauliques sur les quatre roues. Le modèle A était un véhicule plus léger et plus petit que la concurrence.
En 1926, Cord, propriétaire de Auburn Automobiles et d'autres entreprises de transport, racheta la société Duesenberg surtout pour les compétences d'ingénierie des deux frères afin de produire des voitures de très grand luxe . On conceva alors un grand châssis pour rivaliser avec les marques les plus prestigieuses de l'époque, comme Hispano-Suiza, Isotta-Fraschini, Mercedes-Benz, ou Rolls-Royce,
Le modèle J fût lancé en 1928 quelques temps avant la crise de 1929 et les objectifs de ventes ne furent pas atteints.
Le moteur de ce modèle de huit cylindres en ligne était issu des moteurs de course des années 20 . Conçu par Duesenberg, mais fabriqué par Lycoming, une autre société appartenant à CORD, Il développait une puissance impressionnante pour l' époque. Comme cela ne suffisait pour certains riches clients une version avec compresseur (supercharged) fût ajoutée au catalogue de la marque, le type SJ
Image
Il était coutume de faire habiller les voitures de ce niveau par des carrossiers indépendants suivant les spécifications du client. Le châssis et le moteur sur la plupart des modèle SJ étaient identiques ailes, phares, radiateur, capot et tableau de bord, , le reste variait suivant l' inspiration du carrossier et l'épaisseur du porte feuille du client .
La marque s' éteignit en 1937 et malgré plusieurs tentatives de relance elle n'a jamais repris la production. Dommage !


Le modèle réduit
Le modèle réduit de cette semaine est une DUESENBERG SJ à deux pare brises 1934 (Torpedo PHAETON) avec capote en position fermée . Il était fabriqué par RIO à Como en Italie, Je l'ai acheté neuf 120 Francs en 1981, une fortune pour moi car j' étais un peu fauché . Sa disponibilité était aléatoire car RIO avait arrêté sa fabrication pendant de nombreuses années. Mais en cherchant dans les bourses d'échange , on doit pouvoir le trouver entre 20 et 30 euros à l' état neuf.
Fabriqué en zamak avec de nombreux éléments rapportés en plastique, son' échelle semble plus proche du 1/42 que du 1/43 . Le moulage est précis mais il faut être vigilant avec RIO car on peut tomber sur des modèles ayant des bavures d' injection trop excessives surtout pour les éléments en plastique. Prudence donc sur ces achats principalement pour les modèles produits , il y a quelques années.
Image
C'est un modèle à manipuler avec précautions à cause de la fragilité des éléments rapportés. D'ailleurs, j'ai cassé la mascotte de calandre. J'en ai refabriqué une à partir d' une agrafe métallique.

Ce SJ est entièrement démontable par l' intermédiaire de deux vis dont l' une se dissimule sous le pont arrière. Un modèle imposant qui possède un capot ouvrant permettant de voir un moteur de 8 cylindres en ligne. Le mobilier intérieur est bien détaillé. Les sièges ont une belle gravure . Des leviers de frein à main et de changement de vitesses se trouvent à coté d'un volant généreux en taille.
En 1981 (date de mon achat) , rares étaient les miniatures équipés de leurs freins , Ici chaque roue comporte des tambours ......se limitant quand même à une simple rondelle de plastique.
Les roues à rayons possèdent des pneus souples équipés d' insert en plastique blanc.
Image
Une ligne d' échappement avec un immense silencieux parcourt le soubassement.
Image
J'aime bien ce modèle qui ne "détonne" pas à coté d' une Hispano Suiza ou d' une Rolls Royce.

Bonnes fêtes de fin d' année A bientôt
Serge

Yves DEVAUX

Re: l'américaine de la semaine 52 : la SJ

Messagepar Yves DEVAUX » lun. 22 12 2014- 21:46:05

Merci pour cette présentation, bonnes fêtes .

Avatar du membre
acmacm
Messages : 642
Enregistré le : ven. 16 04 2004- 11:29:22
Localisation : Le Cap d'Agde
Contact :

Re: l'américaine de la semaine 52 : la SJ

Messagepar acmacm » lun. 22 12 2014- 23:39:54

En complément je dirais que les SJ sont très rares, plus encore que les model J
En 1934, les habillages maison étaient signés Gordon Buerhig
mais les carrossiers agréés étaient Derham, Rollston, Willourghby, Judkins et LaGrande
Certains comme Murphy ou LeBaron venaient juste d'abandonner
Seul Rollston continuera jusqu'à la disparition de la marque et le moins cher LaGrande jusqu'en 1936

je n'ai photographié dans cette configuration "Dual Cowl Phaeton 1934" que celles ci-dessous (LaGrande)

Image
(LaGrande)

Image
(Murphy)
extraites de http://www.trombinoscar.com/duesenberg

Le moteur de ce "model J" avait une cylindrée de 6822cc et développait 210 ou 265cv selon les sources, autorisant le 160km/h sans problème; il était pensé par les Duesenberg et fabriqué chez Lycoming, société appartenant à EL Cord comme tu l'as précisé plus haut


Image


Image


Image


Le prix de la <<J>> était de $8500 pour châssis avec moteur et pouvait atteindre $20000 avec la carrosserie (Holbrook, Dehram, Rollston...) ce qui représentait 5X le prix de la Cadillac la plus chère mais aussi le prix de 2 maisons ou de 25 Ford A


Bravo de ton initiative de faire revivre ces monstres sacrés par le biais des maquettes
membre de 1995 à 1999 et depuis 2002 à vie - Alain-Claude Mainguet dlVP - Le Cap d'Agde
1964 Mercury Comet Cali Convertible - 2009 Chrysler Sebring CC - (2014 207CC)
site : http://www.trombinoscar.com

Avatar du membre
Emmanuel CHEVALLIER
Messages : 151
Enregistré le : mar. 4 10 2011- 01:19:26

Re: l'américaine de la semaine 52 : la SJ

Messagepar Emmanuel CHEVALLIER » mar. 23 12 2014- 02:32:06

Merci Serge, ta rubrique est très sympa et enrichissante.
Merci également à Acmcm pour le complément d'infos et de photos.
Trésorier ACCF

Avatar du membre
Serge SEYRANIAN
Messages : 134
Enregistré le : mer. 29 10 2014- 20:40:04

Re: l'américaine de la semaine 52 : la SJ

Messagepar Serge SEYRANIAN » mar. 23 12 2014- 11:49:36

bonjour,


merci pour les compliments et pour les précisions.

J'ai arpenté quelques musées et des Duesenberg je n'ai pas eu souvent l'occasion d'en rencontrer par ici et c'est bien dommage . Au delà de leur représentation à coté des stars de Hollywood ou des gangsters de Chicago , c'est le moteur qui m'a toujours impressionné . Un 8 cylindres en ligne c'est quelque chose! Je n'ose imaginer le poids du vilebrequin . La carrosserie n'a pas l' élégance des carrosseries des autos françaises de l' époque (un point de vue perso) mais ce sont bien des autos qui véhiculent le mythe de l' auto américaine et c'est bon pour le rêve.
J'ai eu l'occasion de voir un exemplaire en parfait état au studio Warner de Los Angeles . En jaune , c'est vraiment magnifique Image
Image

bonne semaine à toutes et à tous
Serge


Retourner vers « Miniatures, modèles réduits, automobilia »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités